Ça se passe chez LaBigAddress

Les fondamentaux d’une bonne stratégie RP

Quels sont les ingrédients pour obtenir une stratégie RP optimale ? Nous vous avons fait une liste de courses.

Peut-être l’avez-vous croisé ce fameux entrepreneur. Mais si vous savez, cet entrepreneur génial et visionnaire qui en envoyant un simple communiqué de presse à toutes les rédactions de France a assuré le succès de sa start-up pour les dix prochaines années.
Vous ne l’avez pas ? Etonnant, car on le croise souvent à la cafet’… en compagnie du Père Noël et de la Petite Souris. Et quand ensemble ils ont bien bu ils partent à la chasse au dahut. Voilà, voilà, voilà…

Certes, il est important de garder son âme d’enfant, mais il y a quand même des limites aux contes de fées. Soyons un peu sérieux.

Les relations presse sont souvent présentées comme le Graal de la communication de la start-up : simple, efficace et pas cher (pour ne pas dire gratuit).
Effectivement, les RP sont efficaces. Pour une start-up, c’est indiscutablement l’un des fondamentaux de votre plan de communication. Et c’est vrai que les RP c’est plus accessible que d’autres canaux de communication. Mais tout cela n’est vrai que si vous le faîtes bien.

 

 

Les fondamentaux d’une bonne Stratégie RP :


Maîtrisez votre communication :

Le touchy avec les RP c’est que vous autorisez un tiers (qui par définition connait forcément moins bien que vous votre produit, votre projet, votre personnalité) à parler à votre place. C’est le jeu ma pauv’ Lucette, et dans la grande majorité des cas c’est sans conséquence. Mais parfois, cela peut carrément mettre votre entreprise dans le rouge.
Un exemple : une jeune et talentueuse start-up est contacté par Télématin. Très belle opportunité : grosse exposition, belle image. C’est assurément un « coup » pour cette jeune entreprise. Et les voilà exposés un mardi matin à plus d’un million de téléspectateurs. Elle est pas belle la vie ? Ben non, elle n’est pas si belle en fait. À vrai dire, elle est même devenue très vite invivable. Comme bon nombre de jeunes pousses, notre start-up n’était en mesure de ne livrer que sur paris-RP, ce que la journaliste avait oublier de dire à l’antenne (en même temps, un mardi matin à 7H20, qui n’oublierait pas deux ou trois trucs dans son speech). Sauf que, vous savez quoi, on regarde aussi Télématin en province !
Le service conso s’est retrouvé noyé sous des centaines de demandes qu’ils ne pouvaient pas assurer. En effet, déceptif total. Une crédibilité durablement mise à mal et une image de marque réduite à néant en moins de 48H…
Une pub pour des pneus dit : « sans maîtrise la puissance n’est rien ». Idem pour les RP, sinon c’est la sortie de route.

 

Bannissez les « tuyaux à communiqués de presse » :

Pour quelques euros sur internet, il est facile de trouver un site qui vous proposera en un clic d’envoyer votre communiqué de presse à plusieurs centaines ou milliers de journalistes. Mettez-vous deux secondes à la place de ces journalistes : chaque jour inondés de communiqué de presse insipides et standardisés.
Les liriez-vous ? Bien sûr que non. Et bien eux non plus ! (Microsoft Outlook a d’ailleurs installé une très judicieuse fonction « courrier indésirable » pour leur facilité le tri).
Les journalistes sont comme vos consommateurs : chacun veut avoir le sentiment d’être unique ! Et sans aller jusqu’à l’extrême, il faut bien reconnaître que les attentes du journaliste des Echos et celles de celui de Femme Actuelle sont bien différentes. Pourtant il y a fort à parier que vous aurez autant besoin de l’un que de l’autre.

 

Démarquez-vous :

Que ce soit par ces fameux tuyaux ou d’autres biais, les journalistes reçoivent énormément de communiqués de presse. Le vôtre doit se démarquer.
Imaginer que vous receviez 300 lettres en même temps : votre job c’est de faire en sorte que ce soit la vôtre que le journaliste ouvre en premier. Et c’est nettement plus compliqué qu’il n’y parait.

 

Investissez dans l’humain :

On croit souvent, à tort, que ce que vendent les attachés de presse, c’est leur carnet d’adresses. C’est faux. Le carnet d’adresses, ce n’est que leur outil de travail. Ce qu’ils vous vendent (ou plus exactement ce qu’ils vous louent) c’est la relation de confiance qu’ils ont bâtis au fil du temps avec les journalistes. Cette relation que, si vous savez jouer le jeu et vous y investir suffisamment, ils vous transmettront au moins partiellement. C’est ce relationnel qui fera qu’on parlera de vous plus que des autres. Et, plus important encore, c’est ce relationnel qui fera qu’on ne parlera pas de vous lorsque les rumeurs vous seront défavorables.

 

 

Quand vous voyez un plat de Chef étoilé, vous vous dîtes qu’après tout, cela n’a pas l’air si sorcier. Mais au fond de vous, vous savez que cela demande énormément de travail et beaucoup de talent. Les relations presse, c’est exactement la même chose : on croit que c’est simple et c’est sacrément technique en fait.
Mon conseil : investissez ! Du temps (surtout), de l’argent (un peu quand même), mais investissez. Votre avenir vous le rendra…